Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/4/d310347725/htdocs/ohmyblog/wp-content/plugins/antisp/antisp.php:1) in /homepages/4/d310347725/htdocs/ohmyblog/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase2.php on line 1164
The Toxic Avenger | OhmyBlog, It's techno music !

Toxic Avenger – Angst album review

La semaine est chargée en release. Et bien sur je pourrais vous parler de l’album de SebastiAn, mais j’en serais bien incapable. Difficile de cerner ce Total qui nous laisse mi froid mi chaud. Ce que je sais par contre c’est que mes deux morceaux préférés sont celui avec lequel j’ai découvert SebastiAn (Ross Ross Ross) et un autre que j’avais dans mon Itunes depuis 3ans (Kindercut).

Alors que dire de plus à part que je préfère maintenant les trip’ ado d’Orelsan et Toxic Avenger dans N’importe Comment que les featuring plats de SebastiAn avec M.I.A ?

Heureusement l’album que j’attendais le plus avec celui de SebastiAn est sorti aujourd’hui. Angst dont on entend parler et teaser depuis longtemps est enfin là ! J’avoue avoir la boule au ventre avant de le lancer avec tout ce que Toxic a dit à son propos. Ce serait plus sombre, plus vraiment le même Toxic Avenger…

Bon en avant, je me lance.

C’est parti pour l’Intro…

L’intro ? Plus qu’une intro ! C’est un vrai morceau de 2 minutes 24 qui nous met bien dans l’ambiance. Un synthé qui sonne très Valentine (Cross de Justice), un vocal assez dark…Mais me voilà rassuré, c’est sur, au moins 1 bon morceau dans l’album car cette Intro est excellente.
Vient Angst One qu’on connait déjà et qui est toujours aussi bon. C’est la suite qui va devenir intéressante avec un morceau très rock C.O.L.D. . Une bonne initiative de Toxic qui nous plonge d’avantage dans ce qui semblerait être l’univers de son live (batteur / guitariste / chanteur). C’est plutôt bon pour peu qu’on rentre dans le morceau (c’est à dire apprécier le vocal qui peut repousser au début).

À savoir que pas mal de morceaux sont chantés. C’est assez nouveau chez Toxic Avenger qui nous habituait d’avantage à des loops ou pas de vocal du tout. C’est peut-être ça la vraie nouveauté de cet album.

Dans l’ensemble les featurings sont plutôt réussi : I’m Your Stalker, Alien Summer, Never Stop, Pleurer les Garçons sont bon.

Mais ce n’est pas par hazard qu’on se surprend à apprécier ces titres, la production de Toxic est parfaitement maitrisée. Ainsi les instrumentales des morceaux sont vraiment réussi.

Pas étonnant de voir NU 1553 dans l’album puisque l’univers colle tout à fait même si on là connaissait déjà depuis (très) longtemps. C’est loin d’être le titre le plus connu de Toxic donc pourquoi pas.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

The Toxic Avenger – NU 1553

Un Toxic Avenger comme on l’attendait, totalement différent de ce qu’il était avant alors ? Et bien pas tout à fait, à vrai dire il nous rappelle qu’il sait toujours produire des perles de bangers avec notamment Kate qui n’a rien à envier à un Toxic Is Dead. Même si le synthé « à la Warp » (Bloody Beetroots) m’avait fait dire des malheurs sur la vidéo youtube que Toxic avait fait ou on pouvait l’entendre. Il m’avait répondu en me disant d’attendre l’album avant de critiquer. D’accord maintenant je comprend pourquoi. Mais le morceau est bon donc j’apprécie.

Un sans faute alors ?

Malheureusement non, pas pour moi en tout cas. Ça l’aurait été s’il n’y avait pas eu ‘Til The Wheels Fall Off. Un titre r’n’b/electro/hip-hop aux voix US vocodés avec un flow gangsta bling-bling comme je les déteste bien. Bref un titre à zapper pour les fans de Toxic (tout comme N’importe Comment qui a été mise en « bonus » à la fin de l’album, on peut dire qu’elle redonne le sourire après un album assez dark)(sympa le clin d’oeil avec « Sex Robot » ;)). Il fallait bien ça on va dire pour être distribué par Universal.
On regrettera peut-être l’absence d’un titre dubstep comme on là vu en balancer en live et dans ses vidéos.

 

Pour résumer, jetez vous dessus. Vous aurez tout votre temps pour réécouter SebastiAn mais Angst nous offres 16 vrais morceaux travaillés avec des ambiances différentes et un album tout à fait légitime. On peut dire que le challenge est réussi pour Toxic Avenger qui m’en avait fait voir des vertes et des pas mures tout au long de sa carrière. Cette fois je ne suis pas déçu !

Ecouter l’album sur Deezer (aussi dispo sur plateformes habituelles)

Toxic Avenger du nouveau avant la sortie de l’album

Le nouvel album tant attendu de Toxic Avenger sort le 16 mai, mais c’est aujourd’hui que Toxic nous as annoncé la surprise : l’album est disponible dès aujourd’hui…quelque part !

L’artiste a utilisé le célèbre système des Dead Drops pour cacher son album un peu partout à travers le monde.

Une clé usb est disponible à Paris contenant le fameux sésame que je vais m’empresser de cherche partout !

Mais ce n’est pas tout, un nouvel extrait de son album est prévu pour le 24 mai, accompagné comme à son habitude, d’un clip video.

Le morceau intitulé Never Stop (en featuring avec Robert Bruce des South Central)  est d’ores et déjà disponible en écoute intégrale !

NEVER STOP, ft Robert Bruce (South Central – UK) by The Toxic Avenger

 

Edit : Ne vous attendez pas à trouver des titres inédits et encore moins l’album ! Néanmoins la clé contient un documentaire (celui qui avait été diffusé sur M6 Music) assez intéressant si vous l’aviez manqué. Pour le reste je vous laisse la surprise !

Attention, aux dernières nouvelles aucun contenu n’a été supprimé de la clé !

Comme une envie de ne pas bloguer

Es-ce mes goûts qui changent ou les artistes que j’adulais qui évoluent ? A vous de me dire avec les deux actus dont je vais parler aujourd’hui.

  • Mustard Pimp prépare un nouvel EP nommé Rock Paper Scissors qui semble t’il sera composé de trois morceaux originaux du nom de l’EP. Ils nous proposent de le découvrir en écoutant Paper sur leur myspace. Vous l’aurez deviné ce premier morceau ne me donne pas vraiment envie…Heureusement ils vont également sortir un remix qui m’a l’air plutôt sympa du morceau Riot de Designer Drugs à écouter ici.
  • Il nous avait pourtant prévenu avec son dernier EP, mais il est de retour. The Toxic Avenger comme vous le savez, travaillait ces derniers temps avec Orelsan.  Le titre équivoque N’importe Quoi est en écoute sur le myspace de Toxie . Au regard de cette collaboration plutôt surprenante on s’attend au pire. A l’écoute…ce n’est qu’une preview après tout, attendons le morceau complet (sic)…

Pour se remettre un peu de ces émotions, un morceau qui ne date pas d’hier mais qui me redonne le sourire (merci Gelga), à télécharger :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

De De Mouse – Light Night Dance (Shinichi Osawa Remix)

Le premier album de Toxic Avenger s’appellera « Angst »

Le musicien a publié sur sa page youtube une vidéo de teasing pour son album. On y apprend, au delà des blagues, que l’album s’appellera Angst. Peut-être en référence au un film Angst de Gerald Kargl de 1983 ou bien rien à voir (on sait néanmoins que Toxic aime bien les références cinématographiques et musicales, puisqu’on a déjà eu droit au film The Toxic Avenger et à un titre de Bauhaus, Bela Lugosi’s Dead).

Le teaser peut-être vu ici.

Annoncerait-il une sortie imminente ?

Wait and See.

We are des Imposteurs #2

« Jeudi soir nous sommes allés à la soirée toulousaine de la tournée « Make The Girl Dance Vs Toxic Avenger ». Il est vrai qu’en production We Are Des Imposteurs maitrise l’art de l’imposture avec brio (voir We are des Imposteurs #1) mais en deejing live, on avait encore beaucoup de progrès à faire.
Çac’était avant d’assister à la soirée…

Donc 12euros le cours de 2h d’imposture live avec en professeur The Toxic Avenger ma foi c’est un bon prix. Et les gens l’ont compris puisque même si nous n’étions pas nombreux, beaucoup sont venu dans le seul but de se faire plaisir et d’assister à une imposture, en somme, de qualité.

Nous étions arrivé un peu tard exprès (00h30-1h, la soirée commençait à 22h…) puisque le début de soirée avec Make The Girl Dance avait, il me semble, pour seul but de rappeler les grandes bases de l’imposture au jeune public présent.

Arrivé dans le club ~1h : On a pu assister à la fin du premier cours avec Make The Girl Dance. C’était sympa. On hésitait d’ailleurs à mettre Warp dans nos futurs set, on se disait bêtement que peut-être les gens en auraient marre de l’entendre à chaque fois…mais en fait quand on a vu la foule en furie et les casquettes voler sur le 2ème passage de Warp en l’espace de 10 minutes de set, on a compris que c’était un must-play !

2h00 : « …You know…bad girls need love too« . Alors que nous sommes assis à attendre l’arrivé de Toxic,  nous entendons enfin son tube pour annoncer son arrivé ! On se lève et on s’approche, pas de masque à l’horizon…Quelques minutes plus tard, alors qu’on se demandait ou il était et qu’un son de qualité douteuse ondulait dans nos fragiles oreilles, un kid nous dit en se retournant « mais c’est lui là Toxic Avenger ! Le mec avec la casquette !« .
En effet,  son Macbook fièrement orné d’un sticker Iheartcomix, l’homme que l’on aurait pu croire titubant, maniait en fait le Korg pad usb avec aisance.

3h00 : 1 heure de set, les remixes de Booba et autres Bande à Basile (tiens elle était sur le blog celle là) retentissent. C’est un mix très exotique ! Très imposteur !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

4h00 : L’ambiance est posée mais c’est déjà la fin, la cerise sur le gateau, un bon titre dance fin 90.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

Et oui, vous ne l’attendiez pas mais il est là ! Le bon vieux I like to move it move it ! Tout est bien calculé, millimétré, ces titres ou vous emballiez quand vous étiez jeunes font fureur sur le dancefloor !

Vous avez maintenant les ingrédients pour apprécier un bon set,

en tournée bientôt dans ta ville/municipalité/canton !