L’electro française soutient le mariage pour tous à travers une playlist

Vous le savez, dimanche dernier a eu lieu la grande manifestation pour le mariage pour tous, à cette occasion l’electro française avait son mot à dire.

On connait les artistes electro français généralement assez discret sur leur orientation politique ou sexuelle. Mais l’electro a toujours plus ou moins été le fer de lance du mouvement gay. Il n’est donc pas si étonnant de voir les plus célèbres artistes français soutenir la cause.

« Nous sommes musiciens, pas politiciens, mais ce qui se passe en France depuis quelques mois autour de la loi pour le mariage de nos frères, sœurs et ami(e)s gay, lesbiennes, bi et trans, nous rend malades et tristes. »

« Parce que la musique n’a pas de genre ni de sexe et n’est qu’amour, plaisir et abandon… »

Au delà des pensés politiques, la musique : Justice, Air, M83, Surkin, Vitalic, Yuksek, Laurent Garnier et bien d’autres ont sélectionnés chacun un titre pour apporter leur soutien au mouvement. Une occasion de découvrir des morceaux pas forcément dans l’esprit de ce qu’on connait d’eux. Attention, il y a de tout et n’importe quoi !

La playlist : http://www.youtube.com/playlist?list=PLkFzKDT5yR4X92zFNSx74dG4z7Sg4le7r

http://fightforyourrighttomarry.tumblr.com/

 

Découvrez Bise Bise Bise et Alloinyx

En ce début de semaine pluvieux, laissez moi vous présenter Bise Bise Bise et Alloinyx :

Bise Bise Bise, un français originaire de Nîmes. Un producteur totalement underrated (85 followers soundcloud…) qui produit pourtant de très bon titres. Il vient d’ailleurs de sortir un remix très puissant et pas facile : des basses profondes à la Mondkopf et surtout le petit synthé rajouté avec brio par Bise Bise Bise qui vient donner le coup de grace. Un genre d’équivalent du sax dans Midnight City de M83 (bon je vais un peu loin).

Pour que vous puisiez vous rendre compte de quoi il est capable, je vous recommande chaudement d’écouter cet autre remix pour DO7, donc dans un registre totalement différent ! Mais Bise Bise Bise s’en sort une fois de plus (et toujours cet atmosphère…).

 

On finit par un artiste dont je voulais parler depuis longtemps mais il ne m’avait pas laissé la possibilité de poster son morceau, maintenant c’est public donc c’est permis. Voici Alloinyx un Berlinois avec des productions qui varient beaucoup d’un titre à l’autre. Y a du bon et du mauvais. Mais par contre ce titre là, Ghetto Gospel est une petite tuerie.

Découvrez le collectif L’ordre : Jettune et Else

L’ordre est un collectif d’artistes toulousains composé de deux groupes : Else, le groupe d’électro et Jettune le groupe de pop. Deux groupes intéressants même si on se rend compte qu’ils se cherchent encore une identité. On ressent les influences françaises (Justice/Daft pour les uns et Phoenix pour les autres) mais qui pourrait leur reprocher ? Les productions sont bonnes et il y a de l’idée.

Else viennent tout juste de sortir leur nouveau titre : Ariane. Certainement un des plus aboutit.

Je vous présente mon titre préféré des Jettune, une mélodie qui ne vous lachera plus, un bon groove, une bonne voix et le tour est joué. Super morceau.

N’hésitez pas à écouter leurs autres titres sur leur Soundcloud.

Lifelike (feat A-Trak) Don’t Stop

Assez surpris de Lifelike ces derniers temps, l’artiste house français sort un EP en featuring avec A-Trak. Des productions un poil plus accessible qu’avant, c’est peut-être ça qui me plait chez lui maintenant.

Don’t Stop est un dancefloor killer avec une bonne basse qui rappelle les plus célèbres tubes disco/house. Le titre qui me plait le plus est le Club Mix, malgré les effets post-production “controller-style” un peu cheap. On retrouvait d’ailleurs ce type de traitement dans les productions Crydamoure/Roulé du début du siècle (écoutez le titre pour comprendre de quoi je parle).

On trouvera également sur l’EP de bon remix, mention pour celui des Bloody Sisters très cool.

Ça sort le 26 novembre chez Kitsune.

Petit bounux, un remix tubesque de Visitor. Ça marche toujours de remixer Visitor de toutes façons !

Jai Paul

Complètement passé à côté du phénomène Jai Paul, je me rattrape aujourd’hui pour vous présenter ce londonien dont on ne sait pas grand chose…

Très discret, Jai Paul a sorti en tout et pour tout 2 titres. Tout de même distribués par XL Recording en single vinyle, ces morceaux semblent voir le jour de manière aléatoire. L’homme ne donne pas d’infos quant à ses productions, rien, néant (à part un scan de son permis B, ci-dessus…).

S’il est suivi par plus de 10 000 personnes sur son Soundcloud avec à peine 2 titres sorties ce n’est pas par hasard. Point central du style Jai Paul : le contre-mastering. À la première écoute de Jasmine on croirait que notre carte audio nous joue des tours tellement les basses résonnent. Sa voix s’entend à peine, perdu parmi la basse saturé et la guitare jouée du bout des doigts. Pourtant on se rend vite compte que tout est millimétré.

Pour BTSFU même constat, la voix est douce mais sature et nous scie les oreilles, le beat claque violemment et cette basse…

Le genre est indescriptible, c’est certainement ça qui fait son succés.